LES DÉLIRES DU TERROIR


par Isabelle Ouimet 

Si c’est une histoire d’amour qui est à l’origine du ténu magasin rue Saint-Hubert, celle de Sylfranc Côté et d’Annie Auger, couple d’épicuriens qui l’ont ouvert en 2006, c’en est une autre beaucoup plus insolite qui a permis d’en perpétuer l’existence jusqu’ici; celle de Nicolas Beaudin, Montréalais qui, imprimeur, n’aurait jamais pu s’imaginer marchand de produits du terroirs avant de devenir papa… de jumeaux. « Cela faisait un an que j’étais à la maison avec les garçons et j’étais à la recherche d’un nouvel emploi. Je visitais souvent la boutique et Sylfranc et Annie étaient devenus des amis. » Quand il apprend que les amoureux souhaitent s’en départir, le brun trentenaire s’en porte acquéreur… et en devient vite le propriétaire passionné.

Entre les murs de l’exigu local, meublé de bibliothèques et d’étagères de bois où les livres ont été remplacés par des bouteilles et les services de vaisselle, par des pots de toute sorte, on trouve, comme l’annonce la vitrine encombrée, des « bières, fromages et gourmandises du Québec ». Une impressionnante sélection de plus de 200 bières de brasserie artisanale, la très grande majorité québécoise et en provenance des quatre coins de la province, des Îles de la Madeleine à l’Abitibi, dont quelques merveilles dit-on, raretés et curiosités que Nicolas Beaudoin promet de faire découvrir à l’occasion du 10e anniversaire de l’adresse, ce samedi 27 février — une bière à l’argousier, la Brise Vent!, élaborée par Jean-François Gravel, maître brasseur de Dieu du Ciel, en collaboration avec le chef Normand Laprise et son associée Christine Lamarche, du Toqué!, a tout particulièrement attiré notre attention lors de notre visite récente.

« C’est ce qui nous démarque », avance le sympathique épicier. « Nous comptons sur une longue relation de confiance avec les microbrasseries. Nous nous devons aussi d’être très sélectifs vu notre petite espace. Je me tiens très informé, je consulte beaucoup les blogs spécialisés et les critiques, mais je reste d’abord très à l’écoute de notre clientèle ».

C’est d’ailleurs cette dernière, fidèle, qui a fait du petit commerce, curieusement, le plus important point de vente au Québec d’un délice que Nicolas Beaudin ne se refuse jamais, une fabuleuse tarte au chocolat et aux framboises, enfournée à Baie-Saint Paul puis livrée plusieurs fois par année au 6404. « À l’approche des Fêtes, il faut en commander au moins 150, sinon on en manque », avoue-t-il amusé. Un coup de cœur sucré qu’il suggère d’accompagner d’une bonne noire, bien riche.

Les Délires du Terroir, 6406, rue Saint-Hubert, Montréal

514.678.6406